PARTENARIAT FÉDÉRAL EXISTANT DE LONGUE DATE AVEC LE RÉSEAU CANADIEN DE L’ENVIRONNEMENT VOIT SA FIN VENIR

ven 14 oct 2011

Futur incertain pour ce réseau de plus de 640 groupes environnementaux

Aujourd'hui, le Réseau Canadien de l'Environnement (RCEN), une des plus anciennes, plus grandes et la plus respectée des institutions démocratiques du Canada travaillant au service des préoccupations environnementales de tous les canadiens et canadiennes, a été contraint de licencier son personnel et est sur le point de fermer ses portes et celles de ses 11 bureaux régionaux à travers le pays.

Le Réseau demande à savoir pourquoi il est exclu des communications avec Environnement Canada concernant le financement promis pour l'année fiscale 2011-2012. Ni le Ministre de l'Environnement, Peter Kent, ni ses fonctionnaires ont expliqué pourquoi ils n’ont pas suivi leur promesse et livré le financement de base pour le Réseau, qui comprend sa circonscription clés de l'environnement partout au Canada.

«Le Réseau Canadien de l'Environnement a reçu une lettre d'Environnement Canada en mai de cette année en indiquant leur intention de poursuivre le financement de base d'un montant de 547 000 $ pour l'exercice en cours. En accord avec notre partenariat de longue date, plus de trois décennies, nous demandons à Environnement Canada d’honorer cette lettre », a déclaré Olivier Kolmel, président du RCEN.

«Le RCEN se compose de plus de 640 organisations, très différentes, petites, grandes, rurales et urbaines d’un bout à l’autre du pays. Le Réseau constitue une grille de communication inestimable et irremplaçable pour les Canadiens soucieux de l'environnement et le Gouvernement du Canada. Une grande partie de notre compréhension des questions environnementales, autochtones traditionnelles, de la communauté, des connaissances scientifiques ainsi que l’expérience est entrée dans les foyers canadiens largement à cause de l'existence du Réseau Canadien de l'Environnement», a déclaré Larry McDermott, représentant des Autochtones, administrateur du RCEN et directeur général de Plenty Canada.

«Depuis les 34 dernières années, le RCEN a fonctionné comme le mécanisme formel à travers lequel les Canadiens contribuent à la politique, la législation et la gestion de l'environnement dans ce pays. Sans le RCEN, cette importante base communautaire des connaissances provenant des quatre coins du Canada sera perdue. Le sort de l’environnement sera mis en péril par la coupure de cette voix importante pour les canadiens et canadiennes», a déclaré Maggie Paquet, membre du Conseil d’administration du RCEN représentant la Colombie-Britannique.

«Le RCEN est la quintessence de ce que la démocratie a toujours cherché à atteindre dans ce pays. Le réseau offre la possibilité aux organisations petites et grandes, sans différence, l'occasion de se tenir côte à côte et de faire partie de la prise de décision du gouvernement du Canada. La perte de ce Réseau serait une perte tragique pour la démocratie et pour tous les Canadiens », a déclaré Stephen Hazell, ancien directeur exécutif du Sierra Club du Canada et de Société pour la nature et les parcs du Canada.

Le Réseau Canadien de l'Environnement exhorte tous les canadiens et canadiennes à prendre la parole pour la démocratie et les droits de tous d'avoir un moyen efficace de communiquer et de comprendre les enjeux environnementaux et le partage des connaissances et d’expertise. Nous demandons instamment à Environnement Canada de renouveler son partenariat avec le Réseau Canadien de l'Environnement et de sauver cette importante institution canadienne en position critique.

Le modèle de partenariat démocratique de collaboration crée par Environnement Canada et le Réseau Canadien de l’Environnement fait l'envie des pays du monde entier. Le RCEN est largement considéré comme le meilleur réseau environnemental au monde. Il est essentiel que ce réseau remarquable soit reconnu et pris en charge pour la santé et le bien-être de notre pays et de tous les canadiens et canadiennes.

-30-

CONTACTS MÉDIATIQUE :

Olivier Kolmel, président, conseil d’administration, Réseau Canadien de l'Environnement, téléphone: 514-833-0973, courriel: chair@rcen.ca

Larry McDermott, Administrateur et Représentant autochtones, Réseau Canadien de l'Environnement, téléphone: 613-485-0755 ou 613-278-2215, courriel: larry@plentycanada.com.

Maggie Paquet, Administratrice et membre général représentant la Colombie Britannique, Réseau Canadien de l'Environnement, téléphone: 250-723-8802, courriel: maggie_paquet@telus.net

Sheila Cole, Caucus Santé, Caucus Produits toxiques et Caucus Biodiversité du RCEN, conseiller au Réseau environnemental et conseil d’administration de la Nouvelle Écosse (Halifax), téléphone: (fin de semaine) 902-483-2787 ou 902-444-4291, courriel: sheilacole108@yahoo.ca

Stephen Hazell, Ecovision Law, ancien directeur général du Club Sierra du Canada et de la Société pour la nature et les parcs du Canada, téléphone 613-724-1908, courriel: stephendhazell@gmail.com

E-bulletin du RCEN

Join

Eco Jobs

Événements

Post a Job